août 31, 2021

COMMENT CHOISIR LE BON FRANCHISEUR ?

Engagement à long terme, le choix doit donc être mûrement réfléchi

Un bon franchiseur doit d’abord fournir à son franchisé un concept rentable, quelle que soit l’image du franchisé. La qualité de la formation initiale et de l’accompagnement est également un point auquel les candidats sont particulièrement attentifs, ainsi que l’équilibre du contrat.

En 2012, 1 659 réseaux ont proposé de rejoindre leur franchise. De tous ces réseaux, beaucoup sont connus et anciens, tandis que d’autres sont récents et en attente de croissance. Ainsi, les futurs franchisés peuvent choisir entre de nombreuses suggestions très diverses. Une situation qui semble confortable mais qui est en réalité très subtile, car en fait, la promesse est à long terme et non sans conséquences sur la vie et l’héritage du créateur.

Sachant cela et y voyant clair, le plus simple est de présélectionner la marque en l’éliminant :

• La première norme de classification est évidemment la norme de classification du secteur d’activité. D’une manière générale, le créateur connaît à peu près le domaine d’activité dans lequel il veut entrer. Si ce n’est pas le cas, la solution est de faire un premier tri en éliminant tous les départements d’activité qui ne vous concernent pas. Plus votre recherche est ciblée, moins vous fidéliserez de réseaux.

• Le deuxième critère de classement est sans conteste le nombre de billets d’entrée requis pour ouvrir une franchise. Évidemment, ce billet d’entrée doit correspondre à votre budget. Pour le deuxième critère, la meilleure base est le montant minimum d’apport personnel requis. En effet, ce montant est une bonne indication du montant de l’investissement global, car en effet, les apports personnels sont généralement équivalents à 1/3 de l’investissement total, hors zones locales.

Une fois ces deux critères appliqués, vous devriez généralement établir une liste restreinte plus gérable. Il est maintenant temps de rassembler autant d’informations que possible sur chaque réseau, tout en recherchant vos emplacements d’installation potentiels. 

En effet, si vous ne souhaitez pas quitter votre industrie, certains des réseaux installés ne pourront pas vous ouvrir la porte car ils ont atteint l’exclusivité territoriale avec les franchisés. La recherche sur le terrain permet également de comprendre les besoins des clients locaux et concurrents qui se sont installés sur place.

En considérant ces nouvelles normes, la liste restreinte est soudainement raccourcie au point de ne montrer que quelques réseaux qui pourraient vous intéresser. C’est le moment de contacter directement le réseau sélectionné et de comparer les offres des uns et des autres.

A ce stade, les candidats à la franchise doivent d’abord s’assurer de la pertinence du concept. Il doit donc vérifier si l’offre répond aux besoins réels de sa clientèle locale. Il doit également vérifier si la rentabilité publiée par le réseau est accessible à tous, quelles que soient les données personnelles du créateur et les caractéristiques de l’organisation. Le candidat doit également veiller à ce que le réseau rencontre son imagination. 

Une fois toutes les assurances souscrites, le choix s’impose souvent, qu’il s’agisse d’un jeune réseau ou d’un franchisé mature.

COMMENT CHOISIR SA FRANCHISE ? QUELS FACTEURS DOIVENT ETRE PRIS EN COMPTE?

Créer une entreprise en franchise implique de s’engager envers la marque dans la durée du contrat (de préférence lors de contrats multiples), c’est-à-dire au moins 3 à 5 ans, qui est la durée la plus courte du contrat. En effet, en établissant un projet d’établissement d’une relation de franchise, vous faites une promesse sur votre propre emploi et financement, et cela repose sur un contrat que vous ne pouvez pas le modifier par la suite. 

Il est surtout important de bien choisir sa franchise avant de s’engager ! Sélection du service commercial, sélection de l’enseigne, analyse des documents d’information précontractuelle : 

APPRENEZ A CHOISIR VOTRE FRANCHISE EN 3 ETAPES

La première étape : sélectionner le secteur d’activité

Comme pour tout projet entrepreneurial, il s’agit évidemment de la première étape dans le choix d’une franchise : vous devez d’abord choisir le domaine d’activité dans lequel vous souhaitez vous engager. À ce stade, un avantage majeur de la franchise est la formation initiale. En effet, le franchiseur a l’obligation de formation, il doit transmettre un savoir-faire technique à chaque franchisé. Résultat, plus de 70 % des franchisés ont changé de métier en ouvrant des magasins franchisés ! Ainsi, lorsque vous débuterez, vos choix ne seront pas limités par vos compétences et votre expérience professionnelle.

Si vous avez des difficultés à choisir un domaine d’activité, veuillez d’abord quitter les domaines que vous ne souhaitez certainement pas pratiquer ! L’inconvénient est que ce tri permet d’y voir plus clair en ne laissant que les zones que vous n’aimez pas. Parcourez ensuite les marques disponibles dans ces secteurs restants et vous finirez sans aucun doute par retenir avec succès un ou deux secteurs.

Étape 2 : Choisissez une marque

Une fois que vous avez sélectionné le domaine d’activité dans lequel vous souhaitez exercer votre activité, vous devez lister les marques qui opèrent dans ce domaine. Par exemple, la classification initiale peut être basée sur les contributions personnelles requises pour devenir franchisé. Une fois que vous comprenez l’industrie et vos capacités d’investissement, cela devrait considérablement limiter le nombre de franchises disponibles. Par conséquent, à ce stade, vous devez finaliser le classement des signes afin que seuls 3 ou 4 soient conservés au maximum. Pour cela, vous pouvez répondre aux questions suivantes.

Avant de rejoindre une franchise, posez-vous des questions sur la marque :

• Quelle est la réputation et la réputation du franchiseur ? A-t-il expérimenté ce « truc » particulier, qui est l’élément de base qu’il apporte ? Quelle est sa capacité à innover et à évoluer ?

• Les produits et/ou services à distribuer et/ou à fournir répondent-ils à des exigences spécifiques ? Si oui, leur succès n’est-il pas temporaire ? Est-ce que d’autres endroits n’ont pas répondu à la demande du marché ? Quelle est l’importance de la concurrence ?

• Quelle est la nature, l’importance et le suivi des prestations et prestations fournies par le franchiseur?

• Quels sont les coûts de la formule (directs et indirects) ? 

• Quelle est la rentabilité exacte de la franchise ? Le franchiseur peut-il présenter un compte d’exploitation temporaire ? Il faut souligner que le franchisé doit être payé pour le travail du franchisé et les fonds qu’il a investis.

• Quelle est la portée de la clause d’exclusivité ? Est-ce le droit exclusif de la marque (dans ce cas, le franchiseur peut vendre ses produits à travers d’autres réseaux) ou le droit exclusif de distribution dans la zone concernée (mais le franchiseur conserve généralement le droit de réduire la zone exclusive dans le cadre de densification du marché) ?

Pour ces questions qui sont principalement liées à la qualité du réseau que vous souhaitez intégrer, vous devez ajouter des questions sur vous-même.

Avant de rejoindre la franchise, il faut absolument se poser ces questions :

• Suis-je prêt à rejoindre le réseau ?

• Quelle est ma situation financière ?

• Suis-je assez flexible pour m’adapter à la nouvelle formation ?

• Quel est mon objectif ?

• Suis-je prêt à devenir un leader en franchise ?

• et beaucoup plus.

Bien que la franchise soit un modèle de coopération efficace, elle ne garantit pas contre tous les risques. Par conséquent, ce type de participation doit se faire après mûre réflexion ; n’hésitez pas à vous conseiller et à interviewer des franchisés qui travaillent déjà sous la marque qui vous intéresse. 

Négociez également les détails du contrat que vous jugez contraires à vos intérêts. Si les conditions de base ne peuvent pas être remises en cause, vous pouvez revoir certaines de ces conditions avec votre franchiseur, telles que l’étendue de votre domaine d’activité exclusif ou l’étendue des conditions d’approvisionnement.

Rencontrez le responsable du réseau

A l’issue de cette étape, vous devez avoir catégorisé les différentes marques opérant dans le domaine d’activité sélectionné qui nécessitent des contributions personnelles que vous pouvez apporter. Ainsi, vous pourrez commencer à rencontrer les personnes responsables du développement de ces franchises. Car on dit que le contrat de franchise est « intuitu personae », c’est-à-dire fondé sur une personne : la relation entre le franchiseur et le franchisé, le « feeling » est un facteur important. Lorsque vous promettez de travailler avec quelqu’un pendant 3, 5, 7 ou même 10 ans ou plus, « la marée doit passer ». Par conséquent, vous devez prendre rendez-vous avec différentes marques et investir du temps et de l’intérêt pour elles : ces rendez-vous ne sont pas formels, mais un point de départ potentiel pour des relations contractuelles importantes !

Rencontrez le franchisé

C’est aussi là que vous pouvez rencontrer des franchisés. Il n’est pas nécessaire d’être devant le franchiseur ou l’un de ses représentants. Il est recommandé de demander un rendez-vous avec un ou plusieurs franchisés du réseau établi pour avoir leurs retours ou suggestions. Cela peut aussi être l’occasion de voir le fonctionnement spécifique du point de vente dans le réseau, voire de s’immerger dans une journée de stages d’observation. L’objectif est de comprendre si l’opération vous convient et si vous pensez pouvoir vous adapter au mode de vie impliqué dans chaque réseau.

Étape 3 : Analyser les fichiers d’informations précontractuelles

Une fois que vous aurez vérifié votre sélection de franchise à travers toutes ces étapes, vous devrez effectuer une recherche dans le dossier d’informations précontractuelles. A l’issue de cette analyse, et du délai légal correspondant, vous pourrez signer votre contrat de franchise pour participer à l’enseigne. Cette étape est donc très importante.

POUR CONCLURE 

En priorité, deux critères essentiels doivent vous guider dans le choix d’un bon franchiseur :

  • Le concept a été piloté avec succès
  • La capacité du franchiseur à faire réussir son franchisé

Mais ce n’est pas tout. Il faut aussi analyser d’autres critères : le financement, le concept lui-même et enfin le réseau.

Leave a Comment

Your email address will not be published.

    Schedule a Visit

    LANCEZ-VOUS !

    Contactez-nous pour toute demande de renseignement.